Bibiana, la jupe adaptée à toutes les circonstances



Hello


Je reviens dès aujourd'hui pour faire le point sur ma nouvelle jupe Bibiana, de Nanöo. 
Nanöo, c'est cette petite marque dont on a beaucoup parlé l'été dernier, notamment avec la robe Lilian qui a fleuri partout sur la toile et sur Instagram. 
On a également vu pas mal de jupes Bibiana, ce n'est donc pas une nouveauté que je vous présente.


J'avais envie d'une petite jupe à la structure et à l'esthétique assez simple, pour éventuellement me permettre plus de fantaisies dans les tissus, ce qui, finalement, est ce qui me correspond vraiment. 
Mon coeur a balancé un temps entre Goji de Deer and Doe, et Bibiana, qui, il faut l'avouer, ont quand même un design très similaire. Plusieurs raisons ont fait penchez la balance: les détails de la ceinture de Bibiana, son prix légèrement inférieur (ça compte aussi...), et le fait que je ne me suis toujours pas remise du choix de tissu de présentation de Goji, une baptiste de coton enduite que je trouve trop rigide et métallique pour mettre en valeur le modèle (je suis la seule? vous trouvez ça comment vous?).

Cependant, je suis sûre que Goji présente des avantages sur Bibiana, notamment sur les tailles (il n'y en a que 4 sur le modèle de Nanöo - avec les mesures du vêtement fini uniquement- alors que Deer and Doe va jusqu'au 52), et sur les explications du livret qui sont toujours un délice chez Deer and Doe.

Les explications de Bibiana sont disponibles en 4 langues (sur le même document pdf), mais elles sont peut-être un peu sommaires. Ca ne m'a pas franchement dérangé, mais pour débuter, je conseille quand même Deer and Doe.

La force de Bibiana est sa simplicité. Il n'y a que 3 pièces à scotcher, et le montage est simple avec une taille élastiquée. Après ça peut être un piège. Typiquement, c'est le genre de projet où je me dis tellement que c'est du tout cuit que je fais boulette sur boulette. Ca n'a pas raté, j'ai dû jouer du découd-vite. Malgré cela, elle a été cousue en quelques heures.

Un mètre de tissu seulement est nécessaire, donc on peut se faire plaisir avec de jolis tissus. Pour l'occasion, j'ai craqué pour la viscose Moonstone d'Atelier Brunette. Un tissu vu et revu sur la blogosphère, me direz-vous, mais dans mon quotidien, je reste bel et bien unique ;) Il est léger, fluide et légèrement transparent. Heureusement, sa teinte bleu canard sombre compense. 
Je suis partie sur des surpiqures contrastantes pour les poches, et je ne regrette pas, elles auraient été complètement invisibles sinon...
Je suis partie sur une taille 2, et c'est très bien, elle est fluide et confortable sans faire montgolfière, c'est parfait. De toute façon, l'élastique à la taille permet une certaine marge de manoeuvre. Je n'ai pas non plus enlevé les 3cm réglementaires car j'avais lu (ou bien entendu dans un podcast? je ne me rappelle plus...) qu'elle était courte, et je ne suis pas à l'aise dans du trop court (cf complexe du jambonneau dont j'ai déjà parlé), et je la trouve parfaite ainsi.

Dites bonjour à mes valises sous les yeux :D

 Même pas besoin de photoshop, floutage naturel...

Bon, là non plus je n'ai pas utilisé photoshop, mais j'ai utilisé un floutage plus artisanal.

Cette version, surtout associée à ce petit top en crêpe, est assez élégante je trouve. Associée à un T-shirt en jersey, elle restera féminine sans être trop habillée.


 Ça y est, il y a une deuxième version depuis ce weekend, dans un tissu chouchou-précieux qui a été l'obsession de nombreuses couturières ce printemps, et sans originalité, j'en rêvais aussi. Il s'agit bien sûr de la viscose rouge fleurie Cotton+Steel, dont je guettais le ré-approvisionnement chez Cousette. Mais encore une fois, même si on la voit beaucoup sur la toile, je ne l'ai jamais croisé "in real life".
J'ai fait 2 petits changements: je n'ai pas fait de poche, uniquement des passants de ceinture, et j'ai utilisé un élastique plus large, qui a juste la place de passer entre les 2 coutures, comme ça il risque moins de "vriller" comme le précédent, plus étroit, a tendance à faire. Il accentue du même coup l'effet "paperbag" du haut de la ceinture, que j'aime beaucoup.
Je viendrai ajouter des photos dès que j'en aurai.

C'est sûr, il y aura encore d'autres versions de ce modèle: notamment dans un crêpe noir pour une tenue à porter au travail, pour la rentré, sans doute.


Voilà, vous savez tout, alors à bientôt ici ou là :)

Une remarque, une question ? Dites-moi tout, je répondrai avec plaisir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire