Idées lecture # 1 : pour celles et ceux qui se posent des questions sur leur vie, se demandant “Et si...?”

5 commentaires


{ La dernière réunion des filles de la station service ( The All-Girl Filling Station's Last Reunion ) de Fannie Flagg ]
{ Une vie après l'autre (Life after Life) de Kate Atkinson } 


[Edit: Un article léger prévu et publié malgré tout, parce qu'ils ne parviendront jamais à nous faire cesser d'éprouver, de penser, de profiter de la vie et de réfléchir à son sens.]

Hello!
En cette période de préparation de valises, j'ai eu envie de vous présenter deux romans à lire à l'ombre, un mojito à la main, avec le chant des cigales en fond, ou lors de la sieste du dimanche après-midi pour celles et ceux qui n'ont pas encore la chance de partir en vacances.

Deux romans à la fois légers et profonds, qui se lisent très facilement, mais qui font aussi réfléchir, parfaits pour l'été.





(Aparté: Etant prof d'anglais, je ne lis quasiment plus de livres écrits par des auteurs anglais, traduits en français. Déjà parce que cela me permet de dérouiller ma langue (ça me change de “Where is Brian?” :D -ceci est un blague, je précise, les méthodes ont un peu évolué...), et surtout parce que lorsque je lis une traduction, je passe mon temps à me demander quelle était l'expression d'origine utilisée par l'auteur, et qui a été traduite de cette façon... Tout ça pour dire que les livres en photos ici sont en anglais, mais ils sont bien sûr disponibles en français!)



La dernière réunion des filles de la station service ( The All-Girl Filling Station's Last Reunion ) de Fannie Flagg

Vous l'aurez peut-être reconnu, il s'agit du roman retenu par Victoria, du blog Mango&Salt, pour le club lecture du mois de mai. Le résumé me plaisait bien, et savoir que la même auteure avait écrit “Beignets de Tomates Vertes” (qui a été adapté en film, génial) a fini de me convaincre.



Résumé:
Le roman raconte deux histoires interconnectées, à deux époques différentes.
Tout d'abord, on suit Sookie, une femme effacée de 59 ans, qui vit de nos jours entourée de son mari, adorable, de sa mère snob, excentrique et quelque peu castratrice, et de ses grands enfants, en Alabama.
De l'autre côté, on découvre une famille d'immigrés polonais installée dans le Wyoming, avec des filles fortes et audacieuses, dont le destin va être influencé par l'Histoire, puisqu'elles vont se retrouver mêlées aux événements de la deuxième guerre mondiale.
La vie bien rangée et conventionnelle de Sookie va être boulversée lorsqu'elle va découvrir par hasard qu'elle a été adoptée. Elle va remettre en question toute sa vie, mais aussi toute sa personnalité, se rebellant enfin contre son insupportable mère, et se demandant quelle aurait été sa vie, et qui elle aurait été, si elle avait été élevée différemment.

Avis:
Le personnage de Sookie m'a légèrement (c'est un euphémisme) agacée au début... On la suit dans ses pérégrinations en ville, entre l'achat des crevettes pour le dîner et des graines pour les oiseaux, perdue dans ses pensées à propos de sa famille, comment elle a élevé ses enfants, en prenant soin de ne jamais les contrarier (aaah!!! j'ai pas encore d'enfants, mais je ne crois pas que ce soit une méthode approuvée par Super Nanny), comment elle a toujours cherché à “bien” se comporter, frémissant à l'idée de faire honte à sa famille... Non vraiment, j'avais envie de la secouer. MAIS à posteriori cette étape est nécessaire, puisque son éveil n'en est que plus saisissant. A sa façon (on est d'accord, elle ne va pas se mettre à casser la vaisselle, c'est pas son truc), elle va se rebeller contre tout ça. Après le choc, elle va apprendre à cesser de culpabiliser pour tout et prendre conscience de sa valeur, et c'est vraiment libérateur de voir ça!
Dans le passé, la famille Jurdabralinski est très attirante dès le début, on aurait tout de suite envie de se joindre à eux à la table du déjeuner.

Il n'y a pas une intrigue très développée, émaillée de rebondissements imprévisibles, on devine assez vite le pourquoi du comment, mais l'intérêt principal n'est pas là. On est pris dans le récit de la vie de la famille qui tient la station essence, on suit Fritzi, totalement badass, et l'évolution de Sookie, qui porte un regard peu à peu différent sur sa vie, et c'est vraiment agréable.

Fannie Flagg réussit à transcrire les différentes ambiances avec justesse, on sent la chaleur et la moiteur de l'Alabama, tout comme le dynamisme et la fébrilité de la famille polonaise. Les personnages sont attachants et ont des âges et des personnalités variées, tout le monde peut donc s'identifier à l'un d'eux. A la fin du roman, on a l'impression de quitter de vieux amis.

Un roman feel good parfait pour cet été!




Une vie après l'autre (Life after Life) de Kate Atkinson

Une auteure que j'adore, et qui a toujours aimé jouer avec la notion de temps.
Elle pousse ici le concept “et si...?” à son apogée, et c'est très réussi.


Résumé:
Ursula Todd naît en Angleterre en 1910 dans une famille bourgeoise. Ou alors non, elle meurt à la naissance. Ou bien si, elle vit. Il n'y a pas une histoire, mais une multitude d'histoires ici.
Pour expliquer simplement, Ursula a un don: lorsqu'elle meurt, sa vie repart à zéro, et elle est capable de la modifier, en faisant des choix différents, en rencontrant ou non une personne, en réagissant d'une façon ou une autre à la situation. On découvre donc tous les destins qui s'offrent à ce personnage, et comment un choix ponctuel a la capacité d'influencer toute sa vie, lui donnant des tournures très différentes.
Elle essaiera même, grâce à ce don, de changer  le cours de l'Histoire. Une chose que l'on voudrait tous faire, en particulier aujourd'hui...

Avis:
Un roman hors du commun, avec un schéma narratif très original, une réelle expérience de lecture.
Mais c'est aussi très facile à lire, et prenant, car les choix auxquels Ursula est confrontée ne sont pas des choix hors du commun, n'importe quelle fille, jeune fille, femme, peut s'interroger aussi sur ces/ses décisions.
Bien entendu, ses pas la mènent dans des situations très différentes et passionantes, le plaisir tient donc à deux aspects: la question “et si...?”, les choix qui changent sa vie, mais aussi la vie d'Ursula à proprement parler, ce qui lui arrive, les événements auxquels elle est mêlée.

Si vous avez envie de lire quelque chose d'agréable tout en ne posant pas le cerveau, ce roman est fait pour vous!



La suite de ce roman, ou plutôt le spin-off, puisque l'on suit le frère d'Ursula, est sorti l'an dernier, et il va faire partie de mon voyage prochain, au chaud dans ma liseuse!

J'espère que cette petite sélection vous a plu, dites moi si vous les connaissez déjà, et si cela vous a donné envie de les lire.



Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires

  1. Les deux romans que tu nous présentes ont l'air sympa ! Je vais les ajouter sur ma liste de lecture. Merci pour les découvertes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, j'espère que tu passeras un bon moment en les lisant!
      Julia

      Supprimer
  2. merci pour les suggestions, j'ai justement eu une liseuse pour mon anniversaire, et même si j'ai dévoré pas mal de bouquins pendant les vacances, c'était des titres français. Ca fait un sacré moment que je n'ai pas lu de bon livre anglais, va falloir que je me rattrappe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est génial une liseuse (et ça n'emp^che pas de continuer à acheter des livres papier). Tu as lu quoi?
      Pour les vacances, je te conseille le premier, The all-girl filling station 's last reunion :) Le deuxième demande un peu plus d'attention. Par contre, tu peux te tourner vers d'autres romans de Kate Atkinson, notamment sa série plus "policière". Les "détectives" sont les mêmes, mais l'histoire ne tourne pas autour d'eux, on peut donc les lire dans n'importe quel ordre sans souci. J'adore "When will there be good news?", j'en reparlerai sans doute dans cette rubrique un jour ;)
      Bonne lecture!

      Supprimer
    2. génial, merci! Encore rien lu sur ma liseuse, je viens tout juste de l'avoir!!

      Supprimer