Featured Slider

"Ces conneries New Age", pourquoi tant de réticences envers le développement personnel?


Hello

Un blog doit-il se concentrer sur un seul thème, ou bien aborder différents sujets, au risque de devenir un peu fouillis?
Voilà une problématique qui divise pas mal de blogueuses...

C'est un conseil que l'on trouve souvent dans les articles et dossiers consacrés au blogging, cet art de faire prospérer son blog : il faut choisir une thématique, définir une ligne éditoriale précise et s'y tenir.

Certaines des blogueuses créatives que j'apprécie s'y astreignent totalement, comme Emilie, du blog Les créations du Papillon, qui a fait le choix de ne parler que de couture et tricot. D'autres sont un peu plus souples et s'autorisent de temps en temps à parler d'autre chose, ou bien encore utilisent leur thème de prédilection pour aborder d'autres réflexions, comme une consommation raisonnée pour La Boîteà Couture de Tamia. Enfin, d'autres assument le fait d'aborder plusieurs sujets, comme Cathy du blog My Name is Georges, même si tous tournent autour du monde de la création.
Et puis bien sûr il y a les blogs Lifestyle, qui touchent un peu à tout.

Pourquoi je vous parle de ça ?

Dès le commencement de ce blog, j'ai toujours eu la tentation d'aborder d'autres sujets que la couture : la lecture, les voyages, quelques articles humeur... Mais je n'ai jamais eu la moindre régularité là-dedans, et ces sujets sont réellement restés mineurs.
Mais depuis quelques temps je suis en pleine réflexion personnelle -me rendre compte que je vais avoir 30 ans dans à peine plus d'un mois y est sans doute pour quelque chose! Je lis, je teste, j'expérimente, et j'ai très envie de partager cela avec vous. J'ai aussi envie de pouvoir utiliser un ton différent, plus sérieux, plus sensible, d'écrire sur des sujets personnels, différents, et pas seulement de faire un compte-rendu de mes réalisations couture.

Du coup, je me suis vraiment penchée sur la question. J'ai pensé un instant ouvrir un nouveau blog, où je pourrais retrouver mon anonymat pour aborder librement tous les sujets de mon choix. Et puis j'ai réfléchi. Tout d'abord, cela posait un sacré souci de logistique : je n'ai pas toujours le temps pour gérer un blog, alors 2... Et comment faire pour mes comptes instagram et Hellocoton ? J'y suis plein de chouettes personnes et de super blogs, sur toutes les thématiques possibles, pas uniquement couture, est-ce-que je devrais en suivre certains avec un compte, les autres avec un autre ? Cela serait vite devenu un vrai casse-tête...

Instagram m'a d'ailleurs apporté la solution finalement, car sur ce réseau social, mon préféré, nous partageons toutes et tous un peu de tout, un peu de nous. Même celles qui ont un blog très spécifique partagent des photos de leurs vacances, du joli paysage croisé sur un chemin, le dernier sac acheté, en plus de leurs cousettes par exemple. Alors pourquoi ce ne serait pas possible de le faire sur le blog également ? Après tout, ce blog est un petit morceau de moi-même, et comme chacun de nous, je suis faite de plein de facettes différentes. D'ailleurs, je me suis rendue compte que les blogueuses deviennent de plus en plus souples avec ce principe de la thématique unique, plusieurs ont dernièrement choisi d'aborder d'autres sujets qui leur tiennent à cœur.
Et puis je me suis aperçue que plusieurs personnes lisaient mon blog alors qu'elles ne s'intéressent pas spécialement à la couture ; elles viennent donc ici pour d'autres raisons, et j'espère qu'elles continueront.
Alors c'est décidé, j'agrandis le champ d'action de ce blog !



Vous vous demandez peut-être de quoi je vais bien pouvoir parler : toujours de couture, ça cela ne change pas ! Mais aussi de bien-être de façon générale. Et je vous en dirai plus là-dessus très bientôt.

En tous cas, je suis plutôt inspirée, et j'ai l'espoir de publier de façon bien plus régulière qu'auparavant. Eh oui, pour les blogs couture, il faut avoir eu le temps de coudre, puis de prendre les photos, et enfin de rédiger son article, avant de publier ! D'autres sujets sont un peu moins soumis à ces aléas ;)

De façon à rendre la navigation d'un article à l'autre, et d'un thème à l'autre, plus simple, j'ai changé le thème du blog : allez jeter un coup d'oeil à la page d'accueil, vous verrez que les différents articles sont bien plus visibles et accessibles.
Les différentes catégories sont dans le menu horizontal en haut, et si vous recherchez un sujet particulier, n'hésitez-pas à utiliser la barre de recherche tout en haut (ou bien celle en bas), ou à fouiller dans les archives.
J'ai également créé un petit système de logos placés en début de chaque article afin de connaître en un clin d'oeil la rubrique à laquelle il appartient. Si vous ne recherchez que des revues couture, vous pourrez sélectionner très rapidement les articles susceptibles de vous intéresser, mais j'ose espérer que d'autres pourront également vous séduire:)

Quel choix avez-vous fait, vous : thématique unique ou plusieurs sujets ? Et quels types de blogs préférez-vous lire?

Et comme à chaque fois que je prépare un nouveau projet, j'ai besoin de planifier tout ça, j'ai donc retrouvé mon joli planner Filofax Aquamarine, et je vous prépare des inserts A5 à télécharger pour très bientôt ! Si vous êtes intéressées, vous pouvez vous abonner à la newsletter pour être sûres de les recevoir.

Voilà, vous savez tout (ou presque) ! J'espère que vous prendrez autant plaisir à lire ces articles que j'ai à les écrire, je vous dis donc à très bientôt !




Rendez-vous sur Hellocoton !

Un blog peut-il aborder plusieurs thématiques?



Hello


Voici une petite cousette de février que j'ai tardé à vous présenter.
Une petite robe toute simple qui m'a permis de souffler quand je saturais de mon short ChâtaigneIl s'agit du modèle Galipette d'Eglantine et Zoé

J'avais déjà vu passer plusieurs versions sur les blogs et sur instagram, et j'avais eu un gros coup de cœur pour cette robe ajustée à la poitrine, puis oversize.
C'est justement ce côté large, comme une cape tout autour du corps qui me plaisait, c'est pourquoi j'ai choisi une cotonnade assez rigide qui permettrait de conserver cet effet. J'ai en effet vu certaines versions dans des tissus fluides, qui sont aussi jolies, mais on a presque l'impression qu'il s'agit d'un patron différent.

Même si elle est assez basique, le patron offre quand même plusieurs possibilités : longueur des manches variable, dos normal ou dos (presque) nu avec des liens et un nœud. Pour plus d'originalité, j'ai choisi le dos au décolleté profond et rubans.

La construction de la robe est extrêmement simple, une pièce avec des pinces devant, une pièce dos, 2 parementures, et des liens pour attacher le dos nu. J'ai d'abord voulu utiliser le même tissu pour créer les liens, mais je me suis révélée incapable de les retourner sur l'endroit (la lose...). Donc j'ai opté pour un ruban de satin noir, inséré entre le dos et la parementure.

J'étais partie sur un 38 s'élargissant en 40, mais je trouvais que ce n'étais pas assez ajusté à la poitrine, du coup j'ai rétréci tout ça. Mais vous pourrez de toute façon jouer sur l'ajustement grâce au nœud dans le dos nu.

C'est une petite cousette rapide, efficace et gratifiante. J'ai pris plaisir à soigner les finitions intérieures : marges de coutures surfilées individuellement, et écartées au fer, le truc que je ne fais jamais !







Oh la tronche... merci le soleil en pleine face et le sourire crispé :D

Je la porte ici de façon un peu « élégante » avec des talons et des collants (brillants, le fashion faux pas!), mais je l'imagine très bien avec une petite paire de converse (mes chouchous) pour un côté plus décontracté.
Le côté oversize peut surprendre un peu, mais c'est justement ce qui m'a séduit ici. Après, je ne suis pas sûre que ce soit ce qui flatte le plus ma morphologie... mais c'est pas grave, elle me plaît et je me sens bien dedans.

En tous cas, voilà un patron qui rejoint la tribu des modèles « rapides et approuvés », avec le T-shirt plantain de Deer and Doe et la petite jupe Marie Claire.


Et vous, quel(s) patron(s) mettriez-vous dans cette catégorie ?




Rendez-vous sur Hellocoton !

Pirouette Cacahuète Galipette



Hello


Oui, c'est fou, c'est extraordinaire, le projet de mars du challenge #jecoudsmagarderobecapsule2017 est publié en mars ! Tout comme ceux de janvier et février...;) Un mois très productif donc !


Cela donc été au tour du pantalon cette fois-ci. Il s'agit d'un patronBurda offert par ma maman il y a presque un an, et que j'avais tardé tardé à réaliser. Mais j'avais très peur de coudre un pantalon, et Burda de surcroît. Pourtant, le modèle est très joli et surtout tout simple : pas de poches, pas de ceinture, pas de braguette, uniquement une fermeture éclair sur le côté.


Mais la difficulté venait plutôt de ma propre morphologie. Je dois essayer beaucoup de pantalons dans le commerce avant d'en trouver un qui me convienne. L'intérêt de la couture serait donc de me coudre un vêtement « sur mesure », mais je n'en ai pas encore les capacités. J'avais donc très peur des modifications à apporter à ce patron de base.
Non, je ne suis pas totalement difforme, mais je suis petite, les jambes plutôt courtes (par rapport à mon buste), j'ai un fessier bas et bien rebondi, un peu (voire plus;) )de culotte de cheval, et la taille bien plus fine. Ajoutez à cela des mollets bien développés par 20 ans de danse classique, et vous avez le combo gagnant pour la spécialiste des pantalons qui baillent à la taille, qui compriment les mollets, et qui sont trop larges aux cuisses !
Ah et dernière info : à l'aube de la trentaine, j'ai eu envie de prendre un peu plus soin de moi, et je suis actuellement en « rééquilibrage alimentaire », comme on dit, donc je perds peu à peu mes bourrelets, et je suis complètement paumée quant à mes mensurations en pleine évolution !

Autant vous dire que ce projet a été totalement freestyle, et que le résultat final est finalement assez éloigné du modèle Burda de base.



A l'origine, et selon les mensurations présentées sur le patron, j'étais partie sur un 38 à la taille qui va vers un 40 aux hanches. De plus, le patron étant prévu pour des géantes de 1m65 ;) , j'ai enlevé d'office 9 cm sur la ligne « allonger/raccourcir » placée au niveau des cuisses.
Les jambes n'étaient pas droite, la ligne extérieure présentait un arrondi, que j'avais respecté, et qui, je le croyais, s'accorderait plutôt bien avec mes hanches. Et finalement à l'essayage, ça ne m'allait pas du tout : il y avait un excès de tissu qui donnait un effet « pantalon d'équitation » absolument pas flatteur... Et ça baillait à la taille. Et il tombait à l'entrejambe. Par contre taille haute approuvée. 
J'ai donc dû reprendre toutes les coutures, et défaire la fermeture éclair dont j'étais pourtant particulièrement fière -dans ma rage le découd-vite a même percé le tissu, que j'ai raccommodé tant bien que mal, mais je vais poser un petit patch fleur pour un effet bucolique dès que possible. J'ai donc rétréci l'ensemble, et supprimé l'arrondi des hanches.
Le fit à la taille est parfait (ça c'est appréciable), par contre il y a encore un souci à l'entrejambe, avec des plis en moustache devant... C'est quelque chose que j'ai souvent dans mes pantalons du commerce. La fourche serait à modifier, j'ai l'impression qu'il y a un excès de tissu devant par rapport au dos, c'est assez flagrant quand je m'assois. Il y a également des plis dans la zone des genoux, le tissu remonte à cause de mes mollets épais...
Et tout cela est accentué par un problème indépendant de ma volonté : le tissu, qui est pourtant bien un tissu pour pantalons, mais sans doute plutôt pour pantalons larges à pinces... car il est beau,légèrement brillant et de belle tenue, mais très rigide, et sans aucune élasticité. En d'autres termes : tout va bien tant que je n'essaie pas de m'asseoir ou de faire ma gymnaste : ça tire sur les coutures, et j'ai trop peur que ça craque ! Pourtant, je ne suis absolument pas serrée dedans... Et puis comme j'ai l'intention de perdre encore un peu de poids, peut-être qu'il ira mieux plus tard ? A moins qu'il ne soit devenu trop grand !
Bon, après une journée passée à le porter, il est un peu plus souple, mais il est clairement plus adapté aux occasions guindées.






 ça va craquer, ça va craquer!


Note à moi-même: la prochaine fois, ne mets pas de culotte!


Résultat finalement en demi-teinte, ce pantalon est portable, mais je ne suis pas sûre de beaucoup le porter...
En tous cas, je suis quand même fière d'avoir osé réaliser un pantalon, et je me sens plus à même d'attaquer le jean Safran de Deer and Doe, qui patiente depuis longtemps ! Mais il devra attendre encore un peu, car je ne veux pas passer des heures à adapter un patron, tout ça pour qu'il me soit trop grand 2 mois plus tard... Je vais me tourner vers des cousettes moins prises de tête maintenant (quoi que, j'ai de plus en plus envie de la combinaison...;) ).

Et vous, quelle est la pièce qui est la plus compliquée à adapter à votre morphologie ?





Rendez-vous sur Hellocoton !

Pantalon Burda




Hello


Je vous retrouve, toujours en mars, mais pour le projet de février du challenge #je couds ma garde robe capsule 2017, que j'avais pré-sélectionné ici.

Après la prise de tête du short Châtaigne de janvier, celui-ci a été cousu en 1 après-midi/soirée (après les étapes précédentes du décalquage / découpage de tissu).

Il s'agit du Bowline Sweater de Papercut Patterns, qui m'a été offert, ainsi que le tissu, par ma tante à Noël (merci!).



J'avais craqué pour ce sweat original, parfait pour les cours du vendredi, quand on n'a pas envie d'être engoncée dans ses vêtements, mais qu'on n'est pas autorisée à venir travailler en pyjama (dommage), et que l'on doit rester présentable.
Son drapé devant est juste adorable.


C'était la première fois que je découvrais cette marque. L'enveloppe est originale, solide et très jolie, mais l'intérieur, bien que complet, un peu décevant, surtout pour le prix, assez cher (18€ chez Cousette). En effet, le livret d'explication n'est pas séparé, mais imprimé sur la planche du patron. Il faut le découper si on souhaite créer un livret indépendant. Et autant dire que le découpage, moi ça m'agace rapidement. Mais bon, je le savais avant, et ça ne s'est pas révélé rédhibitoire.


La plupart des schémas sont clairs, et même si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare (et oui, tout est en anglais!), ça ne devrait pas vous poser problème. SAUF pour le burrito. But what is it, me direz-vous, et ce serait bien naturel. Sachez, néophytes, que le burrito est ce drapé que vous trouviez si joli. Ah. C'est sûr que c'est moins sexy, tout de suite on imagine des doigts gras. Et cette angoisse serait bien légitime, car le burrito s'est très vite transformé chez moi en « p***ain de f***ing de b***el de sa*****ie de burrito ». Désolée pour les âmes sensibles. Impossible de comprendre comment plier et assembler ce machin. J'ai pas compris le schéma. J'ai pas compris les explications (ça m'a fait penser au montage de ma dernière étage suédoise, vous savez, ce sont des mots que vous connaissez, mais les uns à côté des autres, ça n'a aucun sens), et summum de l'incompréhension, j'ai pas compris le tutoriel sur le site de la marque.
Je me suis échinée pendant ce qui m'a paru des heures, à replier ce bout de tissu dans tous les sens, à essayer de comprendre le rendu attendu, à bidouiller avec des épingles à nourrice, tout en pestant, jusqu'à ce que la tentation d'attraper les ciseaux ne se fasse de plus en plus pressante. J'ai eu un éclair de lucidité et j'ai finalement décidé de me faire un thé et une petite pause. Après un épisode de Dexter, ma soif de sang a été apaisée, et je me suis remise à la tâche. J'ai lâché prise, pensé « advienne que pourra » et mis mon burrito sous le pied de la machine, découd-vite à portée de main. Mais le miracle s'est produit : c'est tombé tout bon ! Bon, le problème c'est que je suis incapable d'expliquer comment. Mais je me reprendrai la tête une autre fois.
Tout le reste s'enchaîne et s'emboîte parfaitement, aucune difficulté.








J'avais lu que cette marque taillait grand, donc je suis partie sur un XS épaules et poitrine qui rejoint un S aux hanches, mais la prochaine fois je ne m'embêterai pas et ferai tout en XS, vu l'extensibilité du tissu. d'ailleurs je me demande même s'il n'est pas encore un peu grand aux épaules. Qu'en pensez-vous?

Il s'agit d'ailleurs d'un jersey de laine épais tout doux d'excellente qualité, qui fut plutôt pénible à couper proprement, mais qui est très agréable à porter, un doudou.
Je suis très satisfaite de cette cousette, je l'adore, je l'ai déjà portée plusieurs fois. En revanche, Chéri-Poulet hurle « burrito ! » dès qu'il me voit arriver avec, le terme lui a beaucoup plu !

Pour finir, j'annonce officiellement qu'il s'agit de mon nouveau sweat préféré. J'adore mes 2 Confortables de MLM, mais le drapé de celui-ci donne un petit supplément d'originalité qui apporte (un peu) d'élégance à cette pièce plutôt décontractée de la garde robe.
J'ai déjà envie d'une autre version, peut-être avec un autre jersey, comme celui-ci, rayé gris et blanc léger. Sinon, les sweats d'Ivanne Soufflet, la version Trop Top, ou bien l'adaptation de la blouse Diamond (que j'ai déjà cousue) me plaisent bien aussi... Mais cela attendra quelques mois, car j'ai maintenant plutôt envie de pièces printanières !



Et vous, est-ce que vous portez des sweats ? Quel est votre modèle préféré ?






Rendez-vous sur Hellocoton !

Bowline Sweater