Road Trip en Irlande #3: Le Kerry, coup de coeur!

3 commentaires

Hello


Enfin, enfin, après avoir visité Kilkenny, puis fait un aparté médiéval sur la route, nous avons enfin rejoint le Kerry, mon coup de coeur absolu de ce voyage en Irlande!


Nous avions loué une maison (semi-detached) dans un quartier résidentiel de la petite ville touristique de Kenmare, à la pointe du bras de mer entre deux péninsules sur l'océan Atlantique. Cette maison a beaucoup plu à notre équipée, et à ma camarade de chambre en particulier, car elle avait l'architecture typique des îles britanniques, c'est à dire un couloir face à la porte d'entrée, avec accès à gauche au salon, puis à la salle à manger en enfilade, elle même communiquant avec la cuisine qui se trouve au bout du couloir, un escalier droit à droite face à la porte, et... un placard sous l'escalier! On a bien guetté la trappe de la boîte aux lettres sur la porte, mais aucune lettre d'Hogwarts/Poudlard à l'horizon...


Hello


On nous avait dit qu'il y avait un micro-climat dans ce petit coin de verdure irlandais, et cet été-là a même surpris tout le monde, avec plus de 25°C, un soleil vif et des coups de soleil certains jours!


Nous avons fait beaucoup de voiture ces jours-là, mais ça valait le coup.
Les routes d'ailleurs, je vous en parlais déjà dans le premier article dédié à ce voyage, mais c'est vraiment dans cette région que cela prend tout son sens.
Pour accéder à la côte, il faut emprunter de toutes petites routes, et avec l'humidité et le soleil, la nature s'en donne à coeur joie, et devient... envahissante! Pour vous donner une idée, on se retrouve souvent sur des routes déjà très étroites, avec des murs de verdure et de fleurs de chaque côté! Ne pas frôler les branches est inenvisageable, et croiser presque impossible. Mais passée l'angoisse du “mais comment on va faire, je ne veux pas faire de marche arrière avec ce paquebot!!”, on comprend que les autochtones (et par imitation les quelques étrangers perdus, comme nous) sont très prévenants et avenants. Il suffit d'anticiper en se rangeant sur le côté dès qu'il y a un dégagement - si on aperçoit une voiture arriver en face- ou bien passer vite si c'est l'autre qui a un dégagement de son côté. Puis on se remercie d'un signe de la main et d'un sourire. Tout ceci développe la sociabilité et la politesse. Gare à celui qui oublie ce petit geste, nous sommes très vite devenus exigeants: il était immédiatement taxé de crétin malpoli!

Pour revenir à nos moutons, nous avons d'abord fait le “Ring of Beara”, le tour de la péninsule de Beara, la plus au sud, où nous avons justement eu le plaisir de trouver des moutons en quasi-liberté qui déambulaient sur la route. Il faut dire qu'à part nous et un camping-car hollandais, il n'y avait pas grand monde pour les déranger! Nerdy Needles a bien essayé de les approcher, mais ils ont préféré se carapoter dans les rochers :D
Nous aurions bien aimé prendre le téléphérique pour rejoindre Dursey Island, mais bien que nous ne soyons pas arrivés si tard, tous les passages étaient déjà réservés, donc pensez à arriver tôt si cela vous intéresse.

Ensuite, nous avons fait le “Ring of Kerry”, puis le “Ring of Dingle”. Il me faudrait 15 articles pour détailler tout ce que nous avons vu... Je me contenterai donc de vous dire que c'est une région magnifique, entre verdure, mer qui développe toutes les teintes de bleu, côtes découpées avec tantôt des falaises impressionnantes, tantôt des prés qui descendent jusqu'à l'océan, et des petits villages colorés et ravissants où nous avons très bien mangé, à la grande surprise de tous les autres, qui s'attendaient à manger mal (préjugés quand tu nous tiens...) pendant 2 semaines.
















Enfin, nous nous sommes rendus en direction de Killarney et de ses lacs. Il y a plusieurs points de vue, mais le plus impressionnant reste le “Ladies View”, nommé ainsi après le passage de la reine Victoria accompagnée de ses dames, qui ont particulièrement apprécié le paysage. En effet, on aperçoit en enfilade un dédale de lacs et de montagnes. Sous le soleil, c'était magnifique, ça appelle à la contemplation.
Ensuite nous avons rejoint le domaine de Muckross en bord de lac, avec son ancienne abbaye (où mon esprit s'est échauffé comme celui de Catherine Morland dans Northanger Abbey ;) ), et la maison des maîtres, Muckross House. On ne peut accéder à la maison qu'à travers les visites guidées. Il m'a fallu quelques minutes pour m'adapter à l'accent irlandais, vraiment prononcé, de notre guide, mais ensuite ce fut vraiment sympa. On se serait cru à Downton Abbey! J'ai particulièrement apprécié la visite du sous-sol des domestiques, avec toutes les cloches pour les “sonner”, justement, ou encore le quartier des enfants, avec leur escalier avec de toutes petites marches! Vraiment instructif, le guide a insisté sur le côté ségrégationniste de l'architecture même de la maison: les pièces réservées aux femmes, et celles réservées aux hommes, le monde des adultes et celui des enfants, le quartier des domestiques, qui se déplacaient, invisbles, dans toute la maison, et l'espace des maîtres, préservé de toute contingence matérielle. Malheureusement, pas de photo autorisée à l'intérieur...










  (tu vois mes petits bras dans mes lunettes?! :P )









Un magnifique parc parfait le domaine, et bien sûr, à nouveau, si vous avez le temps, de nombreux chemins de randonnées font le tour du lac et traversent le parc national du Killarney.

C'est avec un pincement au coeur que nous avons quitté ce coin enchanteur pour rejoindre le Connemara, avant dernière étape de notre périple irlandais...

A bientôt!


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires

  1. Qu'est-ce que tu veux que je te dise, le mouton irlandais est une flipette.... ;-) mais n'empêche que j'avais bien meilleure vue que vous de là-haut ! :)
    Chouette article en tout cas, ça fait plaisir de repenser aux vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, ils ont pas peur des voitures, mais ils ont peur des humains! (après tout, c'est peut-être justifié...)
      Ca paraît déjà tellement loin, etpourtant, ça fait à peine plus d'un mois...

      Supprimer
    2. J'ai l'impression que c'était il y a bien plus longtemps que ça !
      C'est toujours comme ça de toute manière, on râle quand on y est et quand on rentre on veut déjà repartir ! ;)

      Supprimer